Certifier les compétences des personnes

Compétence

La compétence est l’aptitude à mettre en pratique des connaissances et/ou un savoir-faire et le cas échéant des qualités personnelles (savoir-être).

Niveau de compétence

Le niveau de compétence d’une personne physique par rapport à l’exercice d’un métier ou d’une spécialité professionnelle est constitué :

  • de savoirs [purs] : maîtrise du vocabulaire et du langage utilisés par le métier ou la spécialité professionnelle
  • de savoir-faire : aptitude à mettre en œuvre les savoirs spécifiques au métier ou à la spécialité professionnelle, et les normes ou référentiels auxquels ces savoirs font référence
  • de savoir-être : capacité à mobiliser et utiliser des ressources pour faire face à une situation donnée, en termes de comportements comme en termes d’actions.

Ces trois types de savoirs regroupent les éléments de la taxonomie de Bloom

 

A chaque niveau de compétence correspond une combinaison hiérarchisée de ces trois types de savoirs, afin de refléter la réalité des situations dans le monde du travail dans lequel le niveau 1 représente les tâches les moins exigeantes en compétences, alors que le niveau 3 est associé à des connaissances expertes alliées à des capacités de savoir-être exigées à haut niveau de responsabilités

Nota : le terme « level e-CF » se rapporte au référentiel de compétences ICT européen e-CF (e-competences framework)

Certification de compétence

La certification de compétences d’une personne physique consiste à évaluer le niveau de compétence de cette personne par rapport aux exigences d’un programme de certification, en vue de donner lieu à une décision en matière de certification et à la délivrance d’un certificat de compétence.

Programme de certification

Exigences spécifiques de certification portant sur des catégories données de personnes auxquelles s’appliquent les mêmes normes et règles particulières et les mêmes procédures. Un programme est une combinaison de niveaux de compétence pour un métier donné ou une spécialité donnée, et résulte en un système d’évaluation (examens).

Nota : la norme ISO/CEI 17024 qui spécifie les exigences générales pour les organismes de certification procédant à la certification de personnes désigne le programme de certification par l’expression dispositif particulier de certification

Filière métier (FM)

Ensemble d’activités et certifications induites, sur différents niveaux, cohérentes en terme de métier cible, pour un métier ou une activité cible donnée. Les filières sont indépendantes et « parallèles ».

Présentation :

Diapositive01 Diapositive02 Diapositive03 Diapositive04 Diapositive05 Diapositive06 Diapositive07 Diapositive08 Diapositive09 Diapositive10 Diapositive11 Diapositive12 Diapositive13 Diapositive14 Diapositive15 Diapositive16 Diapositive17 Diapositive18 Diapositive19 Diapositive20 Diapositive21 Diapositive22 Diapositive23 Diapositive24
<
>

SCHEMA DE CERTIFICATION

La certification de compétences ITE-AUDIT suit un schéma à trois niveaux sur lesquels se répartissent les différents certificats, en application des niveaux de compétences et des filières métiers. Ce schéma peut s’appliquer pour les différentes activités professionnelles. Il comporte

  • Un niveau 1 composé uniquement du certificat Fondations, qui doit être obtenu pour pouvoir concourir à tout examen de niveau 2
  • Un niveau 2 et un niveau 3 organisés selon les filières métiers, qui correspondent à des activités professionnelles de nature différente :

   –  La filière Mise en œuvre comprend les métiers opérationnels, pratiques, orientés construction ou fourniture de produits, services, processus

   –  La filière Pilotage regroupe les métiers de coordination et de garantie/référence : directeur de projets ou de programmes, gestionnaire de portefeuilles de projets ou de services, référent/garant de processus métiers, gouvernance d’entité

   –  La filière Conseil correspond aux métiers, de conseil, d’assistance aux maîtres d’ouvrages et maîtres d‘œuvre

   –  La filière Contrôle concerne les métiers d’audit interne / externe et de responsabilité de la conformité aux règles (obligations réglementaires, dispositions internes à une entité ou transverses)

  •  Le niveau 3 ne peut être atteint qu’en disposant déjà du certificat de niveau 2 de la même filière. Nota : la nécessité d’être titulaire du certificat de niveau « n-1 » pour se présenter à l’évaluation de niveau « n » n’est obligatoire que pour certaines filières.

Schéma général de certification ITE Audit

Il n’y a pas de limitation au fait qu’une même personne cherche à obtenir les certifications de plusieurs filières d’un même domaine, en vue d’exercer plusieurs métiers dans ce domaine.

Nota : les dénominations figurant dans le schéma sont des exemples de certificats, qui ne sont pas nécessairement implémentés pour chaque programme.